L’agroforesterie à base de cacao fait partir des filières de résilience qui a été mis en place par Tropical Forest and Rural Development (TF-RD) comme alternative génératrice de revenus pour pallier aux activités illégales tel que le braconnage (en particulier celui des grands singes), dans les régions situées en périphérie de la faune du Dja.

A cet effet, Les producteurs de cacao de la boucle du Dja, dans l’arrondissement de Somalomo, ainsi que ceux de la zone historique de TF-RD, dans l’arrondissement de Messamena, bénéficient d’un accompagnement dans la création de plantations d’agroforesterie à base de cacao sur des vielles jachères et anciennes plantations.

Grâce à cet accompagnement, les producteurs sont en mesure de mettre en place des systèmes agricoles durables. De plus, des séances de renforcement des capacités sont régulièrement organisées pour améliorer les pratiques agricoles, des suivis sont effectués pour garantir de meilleurs rendements. Et pour réduire les conflits homme/faune , ces planteurs riverains sont sensibilisés et des discussions constructives sont organisées pour trouver des solutions durables.

Au cours des 5 dernières années, TFRD a accompagné 300 producteurs dans la création de plantations d’agroforesterie et leur a fourni des séances de renforcement des capacités pour améliorer leurs pratiques agricoles. Avec une superficie de 288 hectares, la production de cacao a atteint 99 043 tonnes, générant un revenu de 85 132 400 FCFA.

TF-RD montre ainsi son engagement envers la préservation de la nature et le soutien aux communautés locales, en favorisant des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement et en offrant aux producteurs une source de revenus viables et durables.

Leave a Reply

EN FR