Face à la dégradation de la biodiversité des forêts du bassin du Congo, et au déclin rapide des dernières populations de grands singes qui s’y trouvent, les 8 Organisations de la Société Civile (OSC) d’Afrique centrale membres de l’Alliance GSAC se mobilisent chaque jour pour contribuer à inverser cette tendance, aux côtés des autres acteurs (Etat, ONG internationales, etc.).

Ces OSC assurent à l’heure actuelle de nombreux rôles en matière de conservation de la Nature. Elles contribuent de manière non exhaustive, au renforcement des capacités des communautés rurales à gérer, valoriser et conserver durablement et de manière innovante les ressources naturelles des terroirs où elles habitent. Elles accompagnent également ces dernières à faire valoir leurs droits sur leurs terres, forêts, ressources hydriques ainsi que sur la faune et la flore. Elles endossent également un rôle d’impulsion de mouvements sociaux et soutiennent la mise en place de coalitions visant à influencer les politiques publiques et la gouvernance de la conservation de la Nature.

Cependant, malgré leur Importance en tant que vecteurs du changement social et environnemental, ces dernières se heurtent encore à des difficultés (cadre politique et institutionnel de la sous-région défaillant ; faibles capacités organisationnelles et mauvaise gouvernance au sein de ces OSC) freinant leurs capacités à progresser, et par conséquent à accroître l’impact des activités mises en œuvre sur le terrain ; difficultés que l’Alliance GSAC s’emploie tous les jours à résoudre.

Ce premier numéro de newsletter, fait un tour d’horizon sur les actions les plus pertinentes mises en œuvre par l’Alliance GSAC et les membres au cours de ce premier semestre de l’année 2022.

                                       Guillaume TATI Président     

                                                                            

Leave a Reply