QUI SOMMES-NOUS?

HISTORIQUE

Le 20 octobre 2016 à Limbe, au Cameroun, l'Alliance pour la conservation des grands singes en Afrique centrale (Alliance GSAC) est née.

Six organisations de la société civile africaine (OSC) étaient à l'origine de cette initiative; ERUDEF et TF-RD au Cameroun, ESI-Congo au Congo Brazzaville, GACEBB et MMT en RDC et PROGRAM au Gabon. Ces OSC étaient, et sont toujours, partenaires du Programme de petites initiatives (PPI) financé par le Fonds Français pour l’environnement (FFEM) et mis en œuvre par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

Cette initiative collective s’est construite pas à pas. En avril 2016, ces 6 ONG ont organisé un premier atelier stratégique tenu à Nkala, en RDC, au siège de l'ONG Mbou Mon Tour (MMT). Cet atelier stratégique a jeté les bases pour la création de ce réseau : à cette occasion, les missions, la vision et les objectifs stratégiques de l'Alliance ont été définis par l'ensemble des ONG membres. Des visites d'échange ont ensuite été effectuées entre les représentants de ces six acteurs afin de renforcer la cohésion entre eux et de partager les expériences de chacun. Un premier pas important.

Cette initiative a été formalisée, par la suite, en octobre 2016 à Limbe, au Cameroun, au cours d’une Assemblée Générale constitutive.

HISTORIQUE

La vision

Les membres de l'Alliance GSAC travaillent tous sur des questions de conservation des grands singes et de soutien au développement local dans les forêts du Bassin du Congo. Ils interviennent dans des territoires à enjeux écologiques majeurs et accumulent progressivement une expertise et une crédibilité précieuses.

Protéger les forêts et les grands singes qui les habitent est le seul moyen d’assurer un avenir favorable. Nous partageons une conviction commune : nous avons une communauté d'origine et de destin avec l'ensemble des êtres vivants sur cette terre et l'Homme ne peut détacher sa branche de l'arbre de vie. Protéger nos cousins les plus proches et les forêts qui les abritent est un défi incontournable auquel l'humanité doit faire face.

La vision

La mission

C'est en Afrique, et en particulier dans le bassin du Congo, que se trouve la grande majorité des grands singes qui habitent notre planète. Sur ce continent de contraste, on ne peut ignorer que les besoins les plus élémentaires ne sont pas accessibles à tous les hommes et toutes les femmes. Mais nous ne pouvons pas nous résigner à sacrifier, sur l'autel du développement économique, cet héritage unique qui constitue notre passé commun et notre avenir commun. En écho aux chemins tracés par Diane Fossey, Jane Goodall et plus récemment Sabrina Krief, ces ONG se présentent comme les gardiennes d'un patrimoine mondial dont l'humanité ne mesure probablement pas toute la valeur.

Le monde de la conservation change pas à pas et les postulats influençant ce dernier évoluent avec lui. La société civile et les citoyens des pays d’Afrique Centrale ont un rôle majeur à jouer sur les questions de conservation de la biodiversité et d’appui au développement en milieu rural, faute de quoi tout laisse à penser que les objectifs de conservation fixés à des échelles nationales, régionales, et mondiales ne pourront être durablement atteints de manière équitable et efficiente.

Espérons que cette alliance soit la première pierre d'une mobilisation sans précédent dont l'ampleur est égale à l'enjeu qu'elle défend.

 

La mission

Les objectifs stratégiques

La création de l'Alliance GSAC répond à une forte volonté des membres fondateurs de mutualiser leurs efforts suite à un constat partagé pouvant être résumé ainsi : en dépit de la contribution effective à la protection des grands singes et de leur habitat chaque jour sur le terrain, le rôle joué par la société civile africaine n’est à l’heure actuelle pas assez reconnu, et ce, par l’ensemble des parties prenantes travaillant sur la question. Cette réalité, combinée à un manque criant de visibilité des actions menées, impacte directement le soutien dont bénéficient ces acteurs, et par conséquent, la conservation des grands singes sur le terrain, dans un contexte de démultiplication des efforts en la matière. C’est ce constat initial qui a permis la naissance de ce groupement inédit d’acteurs locaux.

L’Alliance GSAC se veut être une plateforme d’échanges et d’apprentissages sur des aspects techniques et stratégiques, qui doit ainsi permettre de réaliser des voyages d’échanges d’expériences, appuyer le portage de projets collectifs, notamment à une échelle régionale, renforcer les capacités, qu’elles soient techniques ou organisationnelles et promouvoir la bonne gouvernance associative. La logique associée au fonctionnement du réseau est basée sur la collégialité des décisions et la construction collective des actions et solutions.

La société civile africaine a un rôle majeur à jouer dans la prise en main des processus de conservation des espèces ; l'Alliance GSAC est l'opportunité, pour ses membres, de s'implanter légitimement en tant qu'acteurs indispensables de la sous-région en matière de conservation communautaire des grands singes, de leur habitat. A ce titre, l’Alliance GSAC a défini 3 axes majeurs d'intervention : le renforcement de la légitimité politique de ses membres, le renforcement de la crédibilité technique de ses membres et enfin l’appui aux actions concrètes de terrain. 

Les objectifs stratégiques

Textes statutaires

Les statuts de l'Alliance GSAC sont consultables.

Textes statutaires