Témoignage de Quentin Hulo, notre photographe en service civique

Témoignage de Quentin Hulo, notre photographe en service civique

Témoignage de Quentin Hulo, notre photographe en service civique

Quentin, tu as été le premier service civique (contrat de volontariat de droit français) auprès de l’Alliance GSAC pendant 6 mois, de septembre 2019 à Février 2020. Passionné de photographie et de nature, tu as fait tes études à l’École des Métiers de l’Environnement de Bruz (France). Quelle était ta mission exactement pour l’Alliance GSAC ?

Durant l'ensemble de mon Service Civique, qui s'est déroulé au Cameroun, au Gabon, et au Congo, ma principale mission était de valoriser les grands singes des forêts du bassin du Congo et de promouvoir le travail de terrain de la société civile africaine. Dans le cadre de mon service civique, j'ai notamment travaillé avec 3 des 7 ONG membres du réseau (TF RD, PROGRAM, et ESI CONGO) pour la réalisation de pluisuers reportages photos et vidéos présentant les actions de ces membres. Ces reportages avaient pour but de permettre à l'Alliance GSAC de communiquer sur son travail auprès de ses cibles et public, via les réseaux sociaux, d'avoir du contenu photo pour son site internet ou encore de pouvoir présenter ses actions aux bailleurs. Une exposition devait notamment avoir lieu en France, présentant tout ce travail mais avec la pandémie du Covid19, elle a été reportée à plus tard.

Juste avant de partir en mission pour l’Alliance GSAC, tu finissais une formation en photojournalisme. Tu as également fait une mission de bénévolat en République du Congo auprès d’une association qui agit pour la protection des chimpanzés braconnés. Pourquoi ce projet d’engagement auprès de l’Alliance GSAC ?

En 2018, je me suis lancé dans l’écriture d’un livre photo, documentant la situation des grands singes dans le monde, et en expliquant les raisons complexes de leur disparition et les solutions qui peuvent être apportées pour endiguer ces menaces. Ce livre a pour but de servir d’outil pour les associations de protection des grands singes, afin d’appuyer la communication, leurs demandes de financement et leurs actions d’éducation et de sensibilisation.

En m’engageant auprès de l’Alliance GSAC, je voulais en apprendre plus sur les grands singes, sur les menaces qui pèsent sur eux et sur les solutions qui peuvent être apportées localement pour leur conservation. Ce service civique a donc contribuer à documenter le travail de la société civile africaine autour de la conservation tout en alimentant mon livre en photos de grands singes.

Quel était ton quotidien auprès des ONG sur le terrain ?

Durant mes reportages sur le terrain, mon quotidien était bien différent en fonction de l’endroit où je me trouvais :

Au Cameroun, j’ai parcouru quasiment tous les jours la boucle du Dja (région de l'Est) pour documenter le travail quotidien et l’impact de TF RD sur le terrain, en photographiant le travail d’anciens braconniers devenus producteurs de cacao grâce à l’organisation.

Au Gabon, mon travail était très fatigant mais ô combien passionnant. J’ai documenté chaque jour le travail d’une équipe de pisteurs de PROGRAM, chargée de suivre et de pister un groupe de gorilles. Ce travail avait pour but d’habituer les gorilles à la présence humaine en vue de développer des activités écotouristiques et de vision des grands singes. Nous marchions chaque jour entre 10 et 15 kilomètres pour les retrouver.

Au Congo, mes activités dépendaient de ma situation géographique. A Pointe-Noire, j’ai pu documenter les coulisses de l’atelier stratégique organisé par l’Alliance GSAC, atelier de refléxion autour de la stratégie à moyen terme du réseau. Puis nous sommes partis sur le site d'intervention de l'ONG hôte, ESI CONGO, dans la forêt du Mayombe pour l'assemblée générale des membres du réseau. Là, j'y suis resté quelque temps afin de photographier le travail de sensibilisation d’ESI CONGO auprès de la communauté locale.

Depuis 3 ans, tu t’es lancé dans la photographie, en France d’abord, puis en Afrique centrale. En quoi ton travail de photographe contribue-t-il à la protection des espèces menacées et plus particulièrement à celle des grands singes ?

Plus jeune, j’ai été très inspiré par le travail du photographe Michael Nichols qui collaborait avec des scientifiques pour la préservation de la biodiversité. Je réalisais déjà des photos à l’époque, et je sentais que c’était la voie que je voulais emprunter pour apporter une plus-value à l’environnement au lieu d’avoir un impact forcément négatif sur lui.

Aujourd’hui je suis persuadé que c’est en vivant en harmonie avec les autres espèces animales présentes sur terre que l’on arrivera à nous préserver de notre propre destruction.

Mon travail se divise en 3 parties :

La sensibilisation : en travaillant sur l’écriture de livres, l’organisation d’expositions ou la publication d’articles dans la presse, je veux pouvoir sensibiliser la population à propos des ravages que cause l’homme sur la biodiversité, des solutions locales possibles et de la beauté de la nature. Indirectement, je pense que la prise de conscience est longue mais qu’à terme, elle a un fort impact sur la société et sur l’environnement.

La promotion des organismes de conservation : je veux apporter au monde de la conservation mes compétences de photographe pour permettre aux associations, ONG et scientifiques de promouvoir leurs actions et de les rendre plus visibles. Le visuel joue un rôle important lorsque l’on présente son travail. Je suis convaincu qu’en jouant mon rôle avec le plus de rigueur possible, je pourrai aider les acteurs de la conservation à poursuivre leurs travaux.

L’organisation d’expositions pour la recherche de dons : en organisant des expositions pour la recherche de dons, je veux pouvoir aider le monde de la conservation en leur apportant des financements aussi humbles soient-ils.

Une anecdote la plus marquante de tes 6 mois de mission avec l’Alliance GSAC et ses membres ?

Dans la boucle du Dja au Cameroun, j’ai eu l’occasion pendant plusieurs jours de suivre et documenter le travail d’un ancien braconnier devenu producteur de cacao grâce au travail de TF RD.  Cette rencontre m’a beaucoup marqué car, en plus de voir un changement positif pour la région et loin d’être un cas isolé, j’ai pu voir que le changement des mentalités pour la conservation n’avait pas toujours besoin des associations internationales et que les organisations locales pouvaient tout aussi bien être efficaces dans leur région. Qu’elles étaient souvent mieux placées pour faire changer les choses et qu’elles y arrivaient souvent plus efficacement et plus durablement.

DERNIERS FOCUS

AUTRES FOCUS

Appel à candidature d'experts en agroforesterie (ouvert aux résidents uniquement)

FOCUS

autres

Appel à candidature d'experts en agroforesterie (ouvert aux résidents uniquement)

18 Sep 20

Plus ...
Appel à candidatures d'experts en écotourisme (ouvert aux résidents uniquement)

FOCUS

autres

Appel à candidatures d'experts en écotourisme (ouvert aux résidents uniquement)

18 Sep 20

Plus ...
L'Alliance GSAC recrute

FOCUS

autres

L'Alliance GSAC recrute

19 Aug 20

Plus ...
Témoignage de Quentin Hulo, notre photographe en service civique

FOCUS

autres

Témoignage de Quentin Hulo, notre photographe en service civique

02 Jul 20

Plus ...
Interview d'Osiris DOUMBE, fondateur de l'ONG SEKAKOH

FOCUS

autres

Interview d'Osiris DOUMBE, fondateur de l'ONG SEKAKOH

30 Jan 20

Plus ...
Un nouveau membre en 2019 !

FOCUS

autres

Un nouveau membre en 2019 !

14 Jan 20

Plus ...
La IVème Assemblée Générale du réseau a lieu la semaine prochaine en République du Congo !

FOCUS

évènements

La IVème Assemblée Générale du réseau a lieu la semaine prochaine en République du Congo !

01 Nov 19

Plus ...
Interview d'Alexandre GIRARD, Président du réseau RASTOMA

FOCUS

autres

Interview d'Alexandre GIRARD, Président du réseau RASTOMA

25 Sep 19

Plus ...
Mbou-Mon-Tour et son combat pour la protection de la Nature et de l'Homme

FOCUS

autres

Mbou-Mon-Tour et son combat pour la protection de la Nature et de l'Homme

29 Jul 19

Plus ...
Intervention de l'Alliance GSAC auprès du service culturel de l'Ambassade de France au Cameroun

FOCUS

ateliers

Intervention de l'Alliance GSAC auprès du service culturel de l'Ambassade de France au Cameroun

29 Jul 19

Plus ...
Interview d'Aimé Epanda, Président de l'ONG TF-RD

FOCUS

autres

Interview d'Aimé Epanda, Président de l'ONG TF-RD

26 Mar 19

Plus ...